PROJET / POESIE ET ECRITURES URBAINES

Publié le par Laurent Digon (professeur documentaliste)


LA POESIE PEINARDE



Coline, Sébastien et Guillaume mettent des couleurs aux voyelles / Photo Gilette Duroure


"Guillaume, Sébastien, Coline et les autres n'ont pas l'habitude d'écrire. De la poésie encore moins. Pourtant, ils ont animé une soirée au café associatif Les Pères peinards. C'était la clôture d'un projet scolaire, initié par la Région, qui a duré six mois. Leur professeur de français au lycée Sainte-Marie, Robin Colombier, explique : « Nous avons travaillé avec vingt-quatre élèves de terminale BEP Vente, dans le cadre des PPCP et de l'ECJS. Le but était de les faire écrire et de leur faire découvrir le bassin culturel stéphanois. Pour cela, deux ateliers d'écriture ont été menés à bien. L'un animé par Sabrina Lorre, le second par Olivier Cheravola, alias Fisto.

Ils ont aussi assisté à des spectacles à La Comédie, et ont accueilli le slameur et écrivain Insa Sané. Cette soirée est l'une des concrétisations de ce projet, en plus d'un dossier réalisé sur l'art dans la ville, portant sur une étude des graffs. Ce sont donc leurs propres textes que les jeunes ont tendus à bout de bras et de cœur. Un peu angoissés, mais pétillants d'enthousiasme. Pour Guillaume, par exemple, « c'est un effort d'écrire, mais ce n'est pas non plus impossible », et cela « lui a fait plaisir de voir que les autres écoutent. »

Sébastien retient le côté « spécial, mais excellent de cette aventure sympa. » Et si les textes sont assez sombres, « c'est une manière de dérision. C'est drôle de s'amuser à plomber une atmosphère ! » Pas de doute, Rimbaud est un père prodigue…"


article paru dans le journal "la tribune, le progrès" le 28/06/09  / avec l'aimable autorisation de Gillette Duroure (journaliste qui a rédigé l'article et pris la photo, avec l'accord des élèves)

Commenter cet article