LE CDI ET LA PUBLICITE

Publié le par Laurent Digon (professeur documentaliste)

 


Les différentes stratégies publicitaires :

 

 

 

Une stratégie est mise en place pour séduire la cible (le consommateur). On définit ses besoins, ses goûts et son pouvoir de consommation (enquêtes, statistiques).

 

Le message doit séduire, convaincre, intriguer, surprendre et surtout être facile à mémoriser. C'est pour atteindre ces objectifs que le publicitaire utilise tous les jeux avec les mots, les sons, la musicalité, le rythme, les images insolites, amusantes, choquantes parfois (Bennetton par exemple), significatives et largement connotées.

 

Il s'agit de pousser le client potentiel à acheter un produit et pour cela on ne fera pas appel à sa raison mais plutôt à sa sensibilité, ses rêves, ses désirs, ses fantasmes, ses frustrations. En jouant sur des clichés, on éveillera ou reveillera ses pulsions.

 

 

1- jouer sur la réalité

 

la publicité cherche à reproduire la réalité et renvoie à des références connues du consommateur : vie de famille par exemple (petit bateau). Textes et images sont très concrets, même si la réalité représentée est embellie : famille unie, joyeuse prenant son petit déjeuner sur une terasse ensoleillée (l'ami Ricoré).



 

 

2- jouer sur l'écart :

 

 

L'enjeu est de surprendre en créant un écart entre le produit et le message. Le sens est à construire et l'intelligence du recepteur est sollicitée. Il s'agit de créer un effet de surprise pour rendre le message inoubliable. Les publicités Benetton usent de ce genre de procédé.

 

 

 

 

3- jouer sur le mythe :

 

L'enjeu est de faire rêver. On donne une dimension supérieure à des produits quotidiens en les associant à une figure célèbre, à un mythe (le savon Cléopâtre, le cow-boy de Malboro).

 

 

 

 

4- Valoriser l'image du produit :

 

le produit est considéré comme une personne, avec un physique, un caractère, style (Publicités Guerlain : être Guerlain).

Les message est centré sur le seul produit. C'est le cas de la plupart des publicités pour les parfums haut de gamme.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

GRILLE D'ANALYSE DE L'IMAGE PUBLICITAIRE

 

 

1- NOM DE LA MARQUE/DU PRODUIT :

Quelle est la nature du produit (l'objet), la marque, l'annonceur ?

 

 

 

 

 

 

2 – BREF DESCRIPTIF :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

3 – LES ILLUSTRATIONS :

- De quelle nature sont les illustrations ? Dessin, photo... :

 

 

 

 

 

 

 

 

- Que représentent-elles ? Le produit lui-même ou autre chose ?

Dans ce dernier cas, préciser quel est le rapport avec le produit ?, quel est le moyen de reconnaître le produit ? :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- Quelles sont les couleurs dominantes ?

Quelle atmosphère traduisent-elles ?

Pour les interpréter, voici un résumé du code des couleurs (l'image de marque / Rémi-Pierre Heude. Eyrolles)

Bleu : Fraîcheur, jeunesse, noblesse, bonheur, eau pure

Vert : fraîcheur, jeunesse, espérance, nature

Jaune : Chaleur, bien-être, lumière, vie

Rouge : Vie, puissance, colère, feu

Blanc : pureté, innocence, sagesse, renaissance

Noir : ténèbres, monde obscur

Gris : intelligence, luxe

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- Quelle est l'importance de l'illustration par rapport au texte ?

 

 

 

 

 

 

- Autres éléments éventuels qui peuvent avoir une valeur d'argumentation?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

4 – LE TEXTE :

- Y a t-il un slogan ?

 

 

- Si oui, le nom de la marque apparaît-il ?

 

 

 

 

- Quelles sont les idées utilisées dans le slogan ?

Précisez le rapport avec le produit, qui peut être direct ou indirect

 

 

 

 

 

- Quelle est la position du slogan ?

 

 

 

- Est-ce une phrase longue ou courte ?

 

 

 

- Quelle est la couleur des lettres, la police utilisée ?

 

 

 

- Quelle est la ponctuation employée ?

 

 

 

- La phrase est-elle une phrase nominale ?

 

 

 

- Y a t-il des jeux de mots ou autres effets de style ?

 

 

 

5 – LES ARGUMENTS DE VENTE :

Sur quels aspects l'accent est-il mis ? Efficacité du produit, prix, services proposés, qualité, cadeaux...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

6 – CIBLE VISEE :

Peut-on déterminer un public précis ?

 

 

 

Quels sont les éléments qui permettent de la définir ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article